Orgue de choeur
 

 

Au XIXème siècle, la paroisse jouissait d'un orgue de choeur, dont on ne sait quasiment rien. Il est fort probable que lors de la réouverture au culte en 1806, il n'y avait plus aucun instrument.

Un orgue, certainement construit à partir de matériaux de récupération, a été installé au cours du XIXème siècle.

 

Après le succès remporté par la construction du grand-orgue en 1884, la Fabrique de Saint-Godard passe à nouveau commande pour la réalisation d'un nouvel orgue de choeur à Aristide Cavaillé-Coll.

 

Ce dernier a certainement réutilisé une partie de l'instrument ancien, tout en gardant le buffet existant. La réalisation d’un nouveau buffet lui a été confiée en 1889.

 

Depuis sa construction, l'orgue de choeur n'a eu aucune intervention majeure, excepté les dépoussiérages et accords réguliers.

 

Suite à une fuite d’eau, l’orgue est resté muet quelques années. En 2010, la ville de Rouen confie les travaux de remise en état à Denis Lacorre.

Aujourd'hui, l'harmonie reste authentique ; l'orgue sonne exactement tel que l'a imaginée et réalisée Aristide Cavaillé-Coll.

 

Composition de l’orgue de chœur (depuis 1885) :

 

Tirasse grand-orgue

Accouplement récit/grand-orgue

Trémolo récit

Appel plein jeu et prestant

Renvoi plein jeu et prestant

Appel et renvoi Anches grand-orgue

 

Grand orgue (56 notes)

Bourdon 16

Montre 8

Flûte harmonique 8

Prestant 4

Plein jeu 3 rangs

Trompette 8

Clairon 4

 

Récit expressif (44 notes)

Cor de nuit 8

Viole de gambe 8

Voix céleste 8

Flûte octaviante 4

Basson 16

Trompette 8

 

Pédalier (30 notes)

Soubasse 16 (emprunt bourdon 16)

 

 

 

 

 

© 2010